READING

Partir au Monténégro : Budva, ville charmante et (...

Partir au Monténégro : Budva, ville charmante et (ultra) festive !

monténégro

Monténégro : à la découverte de Budva sur la côte Adriatique


C’est parti pour un nouvel épisode de notre joli séjour au Monténégro !

monténégro

Bienvenue à Budva, ville charmante et (ultra) festive !

Impossible de faire l’impasse sur Budva et ses 38 km de côtes qui se prêtent à d’agréables baignades dans les eaux cristallines ! Sans oublier ses impressionnantes forteresses médiévales et sa vieille ville on ne peut plus charmante. Mais celle qui est considérée comme le centre touristique du Monténégro est aussi connue pour son caractère ultra festif. Puisque la nuit, il se pourrait qu’elle soit la plus grande discothèque en plein air du monde !..

C’est donc envieux d’une ville plus vivante et animée que Kotor, à proximité de points stratégiques que nous souhaitions découvrir (comme le lac de Skadar), que nous avons posé nos bagages à Budva !

De la vieille ville à la citadelle

Chanceux d’une météo plus que parfaite, nous sommes partis à la découverte de la vieille ville ! De très jolies ruelles, de nombreuses boutiques et des musiciens de rue qui contribuent beaucoup au charme du plus beau visage de Budva.

Arrêt obligatoire à la citadelle (2,5€ par pers tout de même) qui offre une magnifique vue sur la baie et les îles. L’occasion pour nous de repérer une plage de sable pour faire trempette. Nous finirons cette belle journée sur la plage Mogren, après une petite promenade hautement rafraîchissante au bord de la mer agitée !

monténégro

monténégro

monténégro       monténégro

monténégro        monténégro

monténégro

monténégro       monténégro

monténégro

Faire les boutiques à Budva

Comme à Kotor, les boutiques de la vieille ville ne sont pour la plupart, pas très engageantes. En faisant une impasse certaine face aux classiques boutiques de souvenirs Made in China, nous avons eu du mal à trouver notre bonheur dans des boutiques plus artisanales. Mauvais goût et prix ultra gonflés étant de mise !

En faisant un tour au centre commercial, nous avons été surpris de remarquer qu’il n’existait aucune enseigne connue ! D’ailleurs, le Monténégro est l’un des seuls pays à avoir empêché Mc Donald’s de s’implanter ! En somme, un pays relativement contre la mondialisation. Pourquoi pas ! Mais du coup, dur, voire impossible de trouver mon bonheur en achats vestimentaires ! La mode monténégrine est assez too much. Dans le genre tape à l’œil, bling bling, avec un accent fort sur des marques vues comme prestigieuses.

Désillusion : les nuits à Budva

Alors que nous mettons toujours un point d’honneur à profiter de la vie nocturne au moins une fois à chaque voyage, Budva semblait être la ville qui s’y prêtait le plus au Monténégro ! Et en effet, c’est le cas de le dire !!!

Pour autant, je vous avoue que nous avons été extrêmement déçus par la réalité que nous avons rencontré. Budva peut en effet se targuer d’être la plus grande discothèque à ciel ouvert du monde. Mais elle tiendrait incontestablement la place de la ville où la fête y est la plus insupportable. Pour quiconque tient à ne pas agresser avec violence ses précieux tympans. Et je ne parle même pas d’oreille musicale, puisque ce critère est subjectif. Toujours est il que si vous souhaitez une description de ce à quoi ressemble Budva la nuit pendant la période estivale, la voici.

Une succession infinie de boîtes de nuit en plein air, installées sur une longue aller, semblant s’étaler sur des kilomètres. Le plus important étant de faire résonner le son le plus fort possible. Qu’importe si ce dernier sature totalement et grésille. Imaginez, une bonne vingtaine de boîtes au minimum, passer des sons tantôt ultra commerciaux façon David Guetta low cost. Tantôt entrecoupés de musiques traditionnelles monténégrines remixées. Le tout dans une évidente cacophonie, tant les boîtes sont collées les unes aux autres. C’est d’ailleurs sans aucun doute pour cette raison, que les boîtes open air jouent à qui mettra le son le plus fort. Et tant pis pour nos tympans !

Ou presque !

Alors du coup nous sommes rentrés, un peu dégoûtés ! Mais le lendemain (dimanche soir), comme tous les autres jours de la semaine par ailleurs, la fête continuait à battre son plein, chaque nuit !.. C’est alors, que nous nous sommes arrêtés dans un bar de la vieille ville, dont je ne me souviens plus le nom, dans l’idée de boire un cocktail. Le prix des cocktails étant hyper bas, nous n’avons pas hésiter à en prendre plusieurs. Dehors, l’orage grondait, accompagné d’une violente pluie. Du coup, impossible de rentrer à l’appartement avant un moment. Mais heureusement, le DJ passait des sons plutôt cool, contrastant totalement avec la soirée de la veille. Et dans la promiscuité de ce bar, majoritairement fréquenté par des locaux, nous nous sommes tous mis à danser avec entrain ! Régulièrement ravitaillés par le serveur qui, pour entretenir cette chaleur inattendue, nous offrait des tournées d’une eau de vie monténégrine ! En bref, un très bon souvenir malgré l’immense déception de départ ! 🙂

       monténégro

Manger à Budva

Si je ne devais vous conseiller qu’un seul restaurant, ce serait incontestablement le Konoba Portun (5, Stjepana Mitrova Ljubiše) ! Situé au cœur de la vieille ville, au détour d’une charmante ruelle, il se pourrait qu’il soit le meilleur restaurant de la ville ! Nous nous sommes tout simplement régalé du début à la fin. Surpris par la qualité des produits et par le niveau de la cuisine, ce qui est plutôt rare à trouver au Monténégro. Mon agneau servi sous cloche était absolument exquis et les accompagnements savoureux. Le poulpe vaudrait lui aussi 100 fois le détour ! Niveau prix, on se rapproche un peu des prix français quand même, comme c’est souvent le cas à Budva. Mais le rapport qualité prix reste ici excellent ! 🙂

Sinon, j’ai mangé une des meilleures pizzas de ma vie (sérieusement) au restaurant Sambra ! A tel point que nous y sommes retournés 2 fois ! En plus la terrasse était particulièrement jolie et les serveurs vraiment adorables !

Passer à Sveti Stefan

monténégro

En cherchant une plage pour nous baigner et nous restaurer, nos avons aperçu au loin, le très connu village de Sveti Stefan ! Autrefois petit village de pêcheurs, il est devenu un complexe hôtelier de luxe. L’île étant donc interdite d’accès à ceux qui ne logent pas à l’hôtel. Dommage ! Des morceaux de plage doivent cependant être en libre accès. Mais nous n’avons pas essayé. Nous nous sommes contentés d’admirer cette magnifique vue avant de reprendre la route !

Se prélasser à Kamenovo Beach

restaurant kamenovo beach

En longeant la côté, nous avons atterri sur la plage de Kamenovo. D’une longueur de 330 m, il s’agit de la première d’une série de 16 petites plages entre celles de Bečići (l’une des plus belles d’Europe) et de Perazića do.

C’est au bout de cette plage, que se situe le restaurant Zoff. Il s’agit plus d’une petite cabane de pêcheur au bord de la mer qu’un véritable restaurant. D’ailleurs, le patron était justement en train de pêcher lorsque nous nous sommes installés. Il nous a proposé de choisir directement dans sa cagette le poisson que nous souhaitions déguster ! Un luxe !
En revanche pour les prix, c’est selon l’humeur du chef, puisque rien n’est indiqué sur la carte. Pas des plus honnêtes donc !

Mais nous nous sommes régalés avant de profiter longuement de la plage jusqu’au coucher du soleil !


Ainsi s’achève cette étape de notre séjour au Monténégro ! Je publierai prochainement notre dernière étape au lac de Skadar que nous avons parcouru sur un petit bateau. Un excellent souvenir qu’il me tarde de vous faire partager 🙂

Et vous, avez-vous déjà été à Budva au Monténégro ?

Qu’en avez-vous pensé ?


RELATED POST

  1. Wow un article très complet et de superbes photos, bravo !
    Biz Jeny

    • Marine Lepaul

      11 août

      Merci 🙂

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM